Commande Prompte

Pour faire une commande prompte, choisissez le produit et remplissez le formulaire de contact!

Escargot prédateur Helena

Escargot prédateur Helena de famille Nassariidae  

Helena est un escargot avec un beau nom étranger. Cela semble incroyablement beau mais, en fait, c’est un représentant le plus marquant des prédateurs parmi les escargots. Ce gastéropode d’eau douce incroyablement mignon vit en Asie, dans sa partie sud-est. Ce prédateur aime la chaleur, donc, la plus grande population est observée en Indonésie, en Thaïlande, en Malaisie.

Classification:

  • Domaine — Eucaryotes
  • Royaume — Animaux
  • Sous-royaume — Eumetazoi
  • Supertype — Spirale
  • Type — Fruits de mer
  • Classe — Gastropoda
  • Ordre — Neogastropoda
  • Famille — Nassariidae
  • Genus — Clea
  • Espèce — Anentomehelena

Les caractéristiques externes de l’escargot prédateur   Helena

            Ce type de mollusque a une très belle couleur du  corps et de la coquille, dont la longueur atteint 28 mm, tandis que le diamètre peut aller jusqu’à 13 mm. Ensemble spectral des couleurs se balance dans les tons jaunes chauds, du citron à l’ambre, en alternant avec un motif en spirale de couleur café. Le corps de l’animal a également une nuance beige clair inhabituelle ou gris avec de petites imprégnations, comme des gouttelettes. La coquille du prédateur de forme  conique est nervurée, spiralée sans la pointe. Il existe d’autres couleurs en fonction de l’espèce, mais dans ce spectre Helena prédateur semble très impressionnant et inhabituel dans l’aquarium. Il y a une particularité en apparence, c’est la présence d’un tube respiratoire assez large qui est visible en déplacement.

Escargot prédateur Helena Cependant, n’oubliez pas que le beau Helena est un prédateur, donc sa proximité avec d’autres mollusques devrait être choisie très soigneusement. Un tel voisin, comme Ampilaria, ne correspond absolument pas à Helena, car ce mollusque est calme, herbivore, inoffensif. Par conséquent, le prédateur va le chasser sans beaucoup d’enthousiasme, mais, quand même, peut réduire la population à zéro. Mélanoïdes sont plus au goût de Helena, ils sont plus facilement mangés.

Description et caractéristiques des prédateurs d’escargots. En quoi alimenter?

Dans la nature, cette espèce d’escargot héberge dans les eaux propres avec des fonds sableux ou vaseux. Par conséquent, une gestion de prédateur Helena exige d’eau courante. Le régime de température va de 20 à 26 degrés Celsius, mais il y a une mise en garde à propos de  température.

Escargot prédateur Helena

Si elle diminue au-dessous de 19 degrés, l’élevage d’escargots Helena devient impossible car ils peuvent tomber en hibernation en enterrant dans le sol, fermant l’embouchure de la coquille par l’opercule spéciale en forme d’amande, c’est un bouchon calcaire qui protège le mollusque de l’attaque d’autres prédateurs. Le fond du réservoir doit être à grains fins, il peut être de petites pierres, dans lesquelles  est commode de creuser après un déjeuner copieux, du sable purifié ou de gravier fin. L’eau ne doit pas être trop douce, sinon  peut conduire à la destruction de la coquille, la mort de mollusque l’acidité varie sur  finage de pH 7-8.

     Helena mange de la nourriture protéinée ce qui en fait des chasseurs. Il est clair lorsque les limaçons ont faim parce que dans ce cas leur vitesse du mouvement augmente, il devient clair que le prédateur est à la recherche en quoi faire ses choux gras. S’il y a de la charogne dans l’aquarium, alors, cet escargot deviendra un excellent «nettoyeur». Escargot prédateur HelenaIls mangent aussi des œufs d’autres mollusques, des vers,  chassent au sein de leur espèce. Par conséquent, il est nécessaire de surveiller attentivement pour que  Helena ne détruise pas la ponte du poisson très cher pour vous.

La particularité de la structure de cette espèce est la présence de dents sur la radule,  c’est une râpe puissante qui broie la nourriture. À cause de cette raison, après avoir atteint sa proie Helena l’absorbe tout entier. Cependant, les poissons ne causent pas beaucoup d’intérêt, de même que les crevettes parce qu’ils sont  trop rapides. Les grands mollusques sont aussi  une noix bien dure à croquer pour notre prédateur. En qualité d’aliments complémentaires artificiels peuvent être utilisés des vers de vase, la mangeaille  pour les silures, l’essentiel est que le niveau de teneur en protéines soit  maximal.

Élevage des escargots  prédateurs   

L’opinion que tous les escargots sont hermaphrodites pour cette espèce est incorrecte. Comme parmi les autres animaux il y a des mâles et des femelles, des jeux d’accouplement, une saison de reproduction. Quand un couple se fait dans la population, vous le remarquerez forcément mais pour cela il faut que le nombre d’individus soit suffisant, car il est impossible de distinguer les escargots selon caractère sexuel en s’appuyant sur l’analyse visuelle. Escargot prédateur HelenaLes «amants» des mollusques peuvent être vus à l’œil nu puisqu’ils sont toujours ensemble : ils mangent, se déplacent, se roulent l’un sur l’autre, s’enfoncent dans le sol, chassent. Le processus d’accouplement se produit très lentement ce qui conduit au résultat qualitatif.

La femelle et le mâle s’agrègent par des semelles en position verticale en s’immobilisant pour quelques heures. Après la fécondation les escargots se séparent.  Dans quelques jours à condition de température optimale et absence de voisins trop agaçants la femelle pond un œuf. Il est conseillé de planter le mollusque dans un aquarium séparé immédiatement après l’accouplement pour assurer des conditions de reproduction confortables, et aussi prendre soin de la présence d’un décor sur lequel l’escargot va pondre l’œuf. Remarquons-le qu’il  le fait dans différents endroits en assurant ainsi une protection contre le reste des habitants de l’aquarium. L’œuf ressemble à un petit sac avec une perle jaune à l’intérieur  environ d’un millimètre. Le développement d’un nouvel escargot prend de 2 à 6 semaines, après quoi «l’enfant» éclos se cache dans le sol, se protégeant ainsi des prédateurs. Bien que le cannibalisme ne soit pas observé chez Helena, il vaut mieux être en sécurité. La nourriture dans cette période est fournie par la présence d’une charogne au fond de l’aquarium ou de l’étang.

Escargot prédateur Helena  Le processus de croissance est relativement longue et dure environ six mois, il suffit pour que  le bébé ait grandi, soit devenu plus fort, ait pu exister indépendamment parmi les adultes, trouver sa nourriture, chasser. Aux conditions optimales, aux soins appropriés une paire de prédateurs Helena est capable de donner naissance à environ trois cent crustacés par an, mais il ne faut pas oublier que l’augmentation de la population nécessite l’agrandissement de l’habitat. L’étendue de la vie dans la nature n’est que 2 ans,  dans un environnement confortable la longévité atteint à 5 ans. Si avant la ponte une femelle a été mise à part, et la jeune génération a grandi hors d’habitat de base, ne vous précipitez pas de faire les « adolescents » quitter leur aquarium séparé.  Laissez-les se raffermir, grandir un peu, s’adapter, et ensuite transportez-les aux conditions habituelles de leur habitat. Sinon, la jeune génération sera soumise à une sélection naturelle sévère, seuls les plus forts survivront.

Dans la grande majorité des cas, le prédateur Helena est introduit pour maintenir la pureté de l’aquarium, ainsi que pour lutter contre l’augmentation indésirable des Mélanoïdes, Physas, Planorbis. Mais la couleur étonnante de cet escargot sera une excellente décoration de votre aquarium.

 

 

Оставить отзыв

avatar
wpDiscuz

Сообщить об опечатке

Текст, который будет отправлен нашим редакторам: