Commande Prompte

Pour faire une commande prompte, choisissez le produit et remplissez le formulaire de contact!

La procréation des escargots d’espèce Helix Aspersa

L’escargot d’espèce Helix  est  l’un des mollusques les plus répandus,  cultivés à l’échelle industrielle. En apparence, cette espèce ressemble à un escargot des vignes, mais Helix Aspersa est plus rentable  parce qu’il donne plus de progéniture, est prêt à se reproduire avant que celui des vignes.

Conditions de reproduction:

  • Chaque mollusque importé d’un autre continent nécessite des conditions spéciales. Pour ce type de colimaçons la température optimale est de 20 à 25 degrés Celsius. Dans les serres chaudes  la température de reproduction  doit être au niveau de 20 degrés. La progéniture est  maintenue à 17 degrés. Dans les conditions naturelles, c’est-à-dire en extérieur, la température optimale est de 25 degrés.  
  • Ce faisant, l’humidité doit être maintenue de 85%  à  90%. C’est un point très important dans le processus de reproduction. Si le niveau d’humidité est trop bas, le muscle fusiforme se desquame, ce qui entraîne la mort. Quand il est trop haut, l’escargot  s’engourdit, autrement dit, ferme la gueule de la coquille avec un bouchon de calcaire dense nommé l’épiphragme.La procréation des escargots d'espèce Helix Aspersa
  • Comme tout autre animal, les escargots ont besoin de la nourriture adéquate pour se développer correctement. Ce n’est pas seulement de l’herbe fraîche, une nourriture équilibrée, mais aussi du calcium. Dans les grandes fermes, les mollusques sont nourris avec des mélanges spéciaux qui contiennent tous les composants nécessaires. Une autre variante est d’ajouter de la craie à l’alimentaire habituelle. La plupart des exploitations agricoles utilisent des types d’aliments différents: mélanges d’herbes fraîches et aliments secs spéciaux (en poudre) pour les escargots.
  • La pureté est le facteur suivant qui affecte la reproduction et l’élévation étoffée. Il est nécessaire de procéder à un nettoyage régulier dans les enclos où sont gardés les mollusques. Dans une ferme, le ménage est fait tous les jours. La compacité d’individus par mètre carré est assez dense. Donc, après l’alimentation, le mouillage et le cycle de digestion naturel du mollusque, le sol devient pollué. La vie des colimaçons dépend de la pureté de l’environnement. Dans l’ entourage pollué, les escargots ne se reproduisent pas.
  • Le sol. Pour la bonne formation de la coquille, garante de la vie du mollusque, il faut du calcium. Le sol doit être minéralisé, autrement dit contenir du calcium. Mais non seulement le contenu joue le rôle d’importance, la qualité du sol est également grave. Par exemple, le mollusque ne pourra pas se multiplier car la terre est trop compactée sous l’influence de l’eau et du soleil. L’humus est parfait pour l’élevage d’escargots. La reproduction des escargots se caractérise par le fait que les œufs sont pondus dans le sol. Un spécimen fertilisé choisit un endroit pour la ponte, creuse un trou d’une profondeur maximale de 10 cm, pond sa progéniture et  la recouvre avec du sol. C’est pourquoi la terre devrait être «moelleuse», avec une acidité ne dépassant pas 7,0 pH.
  • Éclairage et ventilation. Le respect de ces conditions est obligatoire dans les exploitations de type fermé. L’activité des mollusques dépend de l’activité du soleil. Si vous créez l’éclairage environ 18 heures par jour, les hélices grandiront plus rapidement. En conséquence, le temps pour la reproduction viendra moins tard. Du fait que les escargots respirent par les poumons, ils ont besoin d’un air pur. Entre autres, la ventilation artificielle accélérera le processus de normalisation de l’humidité.

La procréation des escargots d'espèce Helix Aspersa

Helix Aspersa est prêt pour la reproduction à l’âge de 7 mois et peut produire une progéniture deux fois par an. La ponte peut atteindre 180 œufs. Si la ferme est de type ouvert, il est assez difficile de remarquer le processus des jeux d’accouplement des mollusques. Par conséquent, un incubateur et des chambres isolées sont utilisés pour sauver la ponte. Pour cela, plusieurs spécimens, prêts pour la reproduction, sont déposés dans une pièce séparée. Le sexe est  indifférent puisque tous les spécimens sont hermaphrodites. On leur fournit toutes les conditions nécessaires,  après l’accouplement on les sépare les uns des autres, de sorte que chaque spécimen  ponde. Ensuite, les œufs sont transférés dans un incubateur aux certaines conditions:

  • le niveau d’acidité du sol est de 3,5 à 4,5 pH ; la tourbe acide est considérée comme optimale;
  • la température est maintenue à 17-20 degrés Celsius;
  • l’humidité recommandée est 90%;
  • la nourriture n’est pas nécessaire. Le premier aliment consommé par les alevins est la coquille. Il est riche en calcium, ce qui incite fortement la progéniture à former des coquilles et à sortir du sol.

Une fois que les alevins sont devenus plus forts, ils peuvent être intégrés avec des autres animaux.

Le processus de reproduction lui-même est assez entraînant. D’abord, il y a  la recherche d’un partenaire. Le spécimen devient plus actif lorsqu’il choisit sa paire. Ensuite, la période des jeux de mariage vient qui peut durer environ deux heures. Après cela, chaque mollusque produit une «flèche d’amour» et les deux partenaires se collent aux plantes des pieds. L’échange des cellules sexuelles se fait à travers ces formations de calcium. Lorsque le «jeu» est terminé, les deux colimaçons se traînent à la recherche d’un endroit approprié pour la ponte. Quelque temps après, tout recommence.

 

 

Оставить отзыв

avatar
wpDiscuz

Сообщить об опечатке

Текст, который будет отправлен нашим редакторам: